Introduction

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les mécanismes cinématiques géométriques des Grecs anciens    >   

Introduction


L’apport de la Grèce antique aux mathématiques fut immense. En géométrie, la résolution des problèmes en n’utilisant que la règle et le compas a conduit à l'algèbre géométrique et a posé les bases de la géométrie euclidienne, telle qu’elle est encore enseignée aujourd'hui. Les Grecs ont introduit des concepts tels que l'analyse, la synthèse et l'induction en tant que méthodes scientifiques. Au cours de la période hellénistique, ils ont développé une sorte de trigonométrie en s’appuyant sur des tableaux détaillés des cordes sur la circonférence d'un cercle.

Ils ont mis au point une méthode de différenciation dans un système de coordonnées orthogonal ou non pour résoudre les problèmes des valeurs infinies. Des méthodes d'intégration ont été découvertes pour le calcul de dimensions, de volumes, de longueurs et de centres de gravité. Pour résoudre les équations de 3e et 4e degré, d’ingénieuses structures mécaniques ont été utilisées (géométrie cinématique) comme le «cubiste» de Platon, le mésolabe qu’Eratosthène décrivit à Ptolémée et le trisecteur de Nicomède (faisant appel à la courbe conchoïde).