La diaule

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les instruments de musique de la Grèce antique    >   

La diaule


Cet instrument, dit parfois à tort «double flûte», était l’instrument à vent le plus populaire de la Grèce antique. Il était composé de deux instruments distincts,chacun étant un aulos à simple ou double anche.L’un des instruments, généralement de longueur inégale, jouait la mélodie tandis que l'autre l’accompagnait. Des aulos de même longueur jouant à l’unisson avaient un son plus riche.

L’aulète (joueur d’aulos) devait avoir une excellente technique et utiliser la respiration circulaire pour souffler avec force et quasiment en continu, pour réaliser l’harmonie et l'unisson des deux instruments. Il portait souvent une lanière de cuir, le « phorbeia », qui entourait sa tête, maintenant les ouvertures des deux instruments en place dans sa bouche. Parfois, une seconde lanière passait sur le dessus de la tête pour mieux maintenir le dispositif en place.

La diaule avait une sonorité riche, intense, rythmée et pénétrante capable d'accompagner à elle seule la danse de dizaines d'hommes.

Sources: M.L. West, «Ancient Greek Music»; Curt Sachs, «The History of Musical Instruments»; Julius Pollux, «Onomasticon»; Athénée de Naucratis, «Les Deipnosophistes»; Aristote, «Problèmes (musicaux)».