La pirogue (monoxylon)

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    La technologie navale de la Grèce antique    >   

La pirogue (monoxylon)


C'était une barque primitive taillée dans un tronc d'arbre. Le fait de creuser l’intérieur d’un tronc assurait une excellente flottabilité et permettait le transport de marchandises. Des pagaies courtes et larges assuraient la propulsion. Progressivement, les extrémités furent relevées et la proue fut munie d’un éperon, évolution caractéristique des navires de guerre antiques. Sa présence en Grèce est mise en évidence indirectement par les échanges commerciaux qui s’étaient établis entre les populations de la mer Egée dès le 9e millénaire av. J.-C., et plus directement par les modèles réduits en plomb de la pirogue de Naxos (exposés à l’Ashmolean museum d’Oxford), les restes d’une pirogue lacustre de 3,3 mètres de longueur et de quelques modèles réduits en terre cuite, trouvés dans le village préhistorique de Dispilio, près de Kastoria.

Source: Harris Tzalas, «Boats and Navigation in the Aegean» (article)