Le pressoir à deux vis

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    La technologie agricole de la Grèce antique    >   

Le pressoir à deux vis


Il s'agissait d'une presse mobile et puissante décrite par Héron d'Alexandrie, et toujours en usage aujourd’hui, sous diverses formes.

Il était constitué d’un cadre rigide vertical dont les montants étaient composés de deux vis sans fin verticales maintenues solidement en place par des goupilles, mais pouvant tourner librement sur leur axe à l'aide de poignées. Les extrémités de la poutre supérieure horizontale étaient taraudées et s’appuyaient sur ces vis. Au centre, la poutre portait un piston vertical.

En faisant tourner simultanément les vis sans fin, on faisait descendre le piston qui appuyait sur une planche de bois horizontale carrée, venant ainsi écraser les olives déposées dans une cuve de même forme.