La baliste de Charon de Magnésie

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les machines de siège de la Grèce antique    >   

La baliste de Charon de Magnésie


Cette arme, fonctionnant comme une arbalète, mesurait environ 3 m de longueur et projetait des pierres, de petits boulets de 10 à 12 cm de diamètre et pesant de 2 à 3 kg. Le boîtier (syrinx) était composé d’une poutre portant deux planches parallèles garnies chacune d’une crémaillère métallique. La partie coulissante (diostra) était tirée en arrière à l’aide d’un puissant treuil manuel et retenue par la denture. La corde portait en son milieu une poche de fronde en cuir qui recevait le projectile, munie d’un anneau de métal par lequel elle était retenue. Après le lancement, la diostra était ramenée vers l’avant en tournant le treuil en sens inverse, et le système de verrouillage saisissait cet anneau pour préparer le tir suivant.

Source: Biton, «De la construction des machines de guerre et des catapultes».