La tortue de terrassier de Diadès

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les machines de siège de la Grèce antique    >   

La tortue de terrassier de Diadès


Cet engin était un «véhicule blindé» employé pour niveler un terrain et combler les fossés défensifs afin de préparer une voie d’accès aux autres machines de siège. Il était constitué d’un assemblage de poutres de bois en forme de toiture carrée couvrant près de 120 m2. Les pans de cette toiture étaient couverts de tôles métalliques, de vanneries, d’un mélange d’argile et de laine, de peaux de mouton ou de sacs de cuir brut emplis de paille imprégnée de vinaigre ou d’algues fraîches, afin de protéger les terrassiers des flèches incendiaires et de tout projectile lancé par l'ennemi. Le tout était monté sur un ingénieux système de galets orientables permettant de le déplacer en avant, latéralement ou en diagonale. Sur un autre modèle, la «tortue des sapeurs», la face avant était verticale (en pignon) afin de pouvoir l’appliquer contre la muraille, pendant que les occupants en minaient les fondations.

Sources: «Vitruve, Sur l’architecture - X» ; Plutarque «Vies parallèles - Démétrios» ; Diodore de Sicile, «Histoire» ; Athinée, «Sur les machines» ; Philon de Byzance, «Défense et poliorcétique»