Le système planétaire de Ptolémée

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les instruments de mesure astronomique des anciens Grecs    >   

Le système planétaire de Ptolémée


Voici le modèle astronomique géocentrique de Claude Ptolémée, qui représentait les orbites du Soleil, de la Lune et des autres planètes connues dans le plan de l’écliptique.

Dans le système de Ptolémée, la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter et Saturne tournaient autour de la Terre, tandis que les autres astres se trouvaient sur une sphère extérieure. La reconstitution présentée ici applique les trois hypothèses de Ptolémée pour expliquer le mouvement apparent des planètes:

a) la rotation excentrée de la Terre,

b) les épicycles (une rotation excentrée des planètes superposée à leur rotation circulaire) qui avaient déjà été proposés par Apollonios de Perga et par Hipparque pour expliquer le mouvement rétrograde des planètes,

c) le point équant, distinct du centre du système. C’est autour de ce point, et non du centre du système, que les planètes sont supposées tourner à une vitesse angulaire uniforme. Ce modèle procurait des prévisions si précises qu'il domina les conceptions astronomiques pendant 1500 ans, jusqu'à ce que Copernic rétablisse définitivement l'ancien système héliocentrique d’Aristarque de Samos.

Sources: Ptolémée, «La Grande Syntaxe mathématique de l'astronomie» (Almageste) ; Pappus d'Alexandrie (annotation dans les livres 5 et 6 de la «Syntaxe Mathématique»).