Le tour à arc

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Instruments de mesure, outils et machines des anciens Grecs    >   

Le tour à arc


Monté sur un bâti rigide, le système d’entraînement était composé d’un arbre étagé (à deux diamètres différents) monté sur des paliers. La corde de l'arc était enroulée autour de l’un ou l’autre diamètre, ceci permettant de choisir la vitesse de rotation de l’arbre, qui tournait alternativement dans un sens ou de l’autre selon le mouvement donné à l’arc. La pièce à usiner était montée à l’extrémité de l’arbre par un entraînement cruciforme, et à l’autre extrémité sur un palier que l’on pouvait déplacer axialement pour adapter la machine à la longueur de la pièce. L'outil de coupe était appliqué contre la pièce en rotation en s’appuyant sur la poutre horizontale supérieure.

Source: Vitruve «Sur l'architecture»