La mesure de distances routières: l'odomètre Le premier taximètre de l’Histoire

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Instruments de mesure, outils et machines des anciens Grecs    >   

La mesure de distances routières: l'odomètre
Le premier taximètre de l’Histoire


Ce dispositif était employé pour mesurer avec précision des distances terrestres (un précurseur du taximètre !). Il se composait d'une charrette portant une boîte qui renfermait un mécanisme réducteur composé de pignons et de vis sans fin. Une tige portée par l’un des essieux de la charrette, transmettait son mouvement au premier pignon de la transmission, muni de 8 dents. Des disques gradués indiquaient, sur le dessus de la boîte, la rotation des autres axes, c'est-à-dire la distance parcourue. Le rapport de la transmission proposée par Héron est de1:8:30:30:30, c'est-à-dire que le dernier disque de lecture accomplissait un tour complet lorsque les roues avaient effectué 216 000 tours. Si la roue avait une circonférence de dix coudées (soit un diamètre de 1,60 mètres), la distance parcourue était de 1080 kilomètres. Dans une variante de réalisation, la boîte portait une réserve de billes. L’un des disques gradués était percé de trous. Chaque fois qu’un trou coïncidait avec un autre percé dans la boîte, une bille tombait dans un récipient métallique, ce qui donnait une estimation simple de la distance. L'inventeur de cet appareil est sans doute Archimède (selon Jejis Ioanis, Milliers 2, XIIe siècle de notre ère).

Sources: Vitruve, «Sur l'architecture - X 9» ; Héron d'Alexandrie, «Sur la dioptra»