La pompe à soufflet

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    La technologie hydraulique de la Grèce antique    >   

La pompe à soufflet


Dans cette machine ingénieuse, le cylindre était remplacé par un soufflet cylindrique en cuir, maintenu en forme par une succession d’anneaux de bois. La base du soufflet se composait d’un disque de plomb dont les orifices étaient équipés de clapets anti-retour en cuir. Le sommet, un disque de bois, portait un tube vertical. Ce tube jouait à la fois le rôle de conduite de sortie et de tige de piston. Il était animé par le mouvement alternatif d’un levier articulé. Il suffisait de placer le soufflet à l’intérieur d’un puits cylindrique après y avoir introduit une structure lestée afin que le fond du soufflet soit situé à une hauteur convenable, tout en maintenant dégagés les orifices d’admission de l’eau.

Sources: Philon de Byzance «Pneumatique»