Introduction

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    La technologie hydraulique de la Grèce antique    >   

Introduction


Dans ce domaine, les Grecs ont assimilé les techniques utilisées par d’autres civilisations en les perfectionnant. Ils ont aussi mis au point des techniques originales avec une grande ingéniosité, ainsi qu’en témoignent des machines célèbres du 3e siècle av. J.-C., entre autres la vis hydraulique d'Archimède, la pompe à pistons de Ctésibios, la roue cloisonnée et la noria à chaîne de Philon de Byzance.

En ce qui concerne les infrastructures hydrauliques, le réseau de drainage le plus ancien connu est celui du lac Copaïs (14e siècle av. J.-C.) qui impressionne encore aujourd'hui par ses dimensions, avec plus de 2 300 mètres de conduits souterrains. Un tunnel d’une longueur de 1 036 mètres percé au 6e siècle av. J.-C. par Eupalinos sur l'île de Samos, faisait franchir la montagne à l’eau d’une source. C’est l’une des plus grandes réalisations de l'Antiquité, d’autant que sa méthode de construction fut particulièrement impressionnante: deux équipes d’ouvriers attaquèrent la montagne sur ses deux versants et réussirent à se rejoindre avec une erreur minime. Ce tunnel resta en service plus de mille ans.

En transposant les principes de l'hydraulique à d'autres secteurs comme les automatismes, les Grecs ont créé des machines ahurissantes et même des instruments de musique parmi lesquels l’hydraule, un orgue animé par l’énergie hydraulique.