L'élévateur à quatre mâts (échafaudage)

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les engins de levage des Grecs de l’Antiquité    >   

L'élévateur à quatre mâts (échafaudage)


Il se composait d’un échafaudage de quatre poutres verticales dont la plateforme supérieure portait un treuil à cabestan. La charge était suspendue à un palan («polyspasto») à l'intérieur de la cage. On pouvait associer plusieurs de ces échafaudages munis de plusieurs treuils montés sur des chariots mobiles munis de galets.

Sources: Vitruve, «Sur l’architecture – X» ; Héron d’Alexandrie, «Mécanique» ; Pappos d’Alexandrie, «Mécanique».