Un engin de levage avec cage d’écureuil

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les engins de levage des Grecs de l’Antiquité    >   

Un engin de levage avec cage d’écureuil


Pour élever des charges lourdes, on utilisait une chèvre à haubans munie d’un treuil démultiplié. La structure était constituée de deux gros mâts (les hanches) qui se rejoignaient au sommet de l’engin. L’ensemble était articulé au niveau du sol, où l’on avait creusé deux cavités à cet effet. Il était maintenu en position inclinée grâce à des haubans, deux cordes que l’on tendait à l’aide de treuils et de palans.

Pour monter ou descendre la charge, on utilisait deux cordes liées à un système de palan afin de réduire l’effort de manœuvre. Ces deux cordes s’enroulaient sur un tambour horizontal, de part et d’autre d’une «cage d’écureuil» dans laquelle s’activaient un ou plusieurs hommes pour exercer la force motrice.

Source: Vitruve, «Sur l’architecture - X»