Le canon à vapeur d'Archimède Le premier canon de l’Histoire

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les inventions d'Archimède    >   

Le canon à vapeur d'Archimède
Le premier canon de l’Histoire


Ce canon, qui fonctionnait à la vapeur, se composait d'une chaudière cylindrique en métal, surmontée d’un réservoir cylindrique doté d’un robinet. A l'extrémité supérieure de la chaudière était fixé un canon en bois dans lequel on plaçait un boulet de pierre. La bouche du canon était maintenue fermée par un barreau de bois assuré par deux verrous. Lorsque la chaudière atteignait le température désirée, on ouvrait le robinet, et l'eau contenue dans le réservoir se déversait dans la chaudière en s'évaporant rapidement. Sous la pression, le barreau de bois se brisait et le projectile était projeté dans les airs. La portée du canon dépendait de l'inclinaison de l'arme et de la résistance du barreau de bois utilisé. La première reconstruction du canon à vapeur d'Archimède fut réalisée par Léonard de Vinci.

Sources: Pétrarque «De remediis utriusque fortunae», périodique Europeo, encadré de Carire Leonardo, «Trois croquis annotés de Léonard de Vinci», Diels «Antike Technike».