La pompe à vis sans fin d’Archimède Le premier convoyeur à vis sans fin

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les inventions d'Archimède    >   

La pompe à vis sans fin d’Archimède
Le premier convoyeur à vis sans fin


Voici une reconstitution précise de la machine à vis sans fin d'Archimède, qui est encore utilisée aujourd'hui comme pompe pour élever l'eau sur une faible hauteur et dans bien d’autres applications pour déplacer des matériaux pulvérulents. Elle se composait d'un axe en bois dans lequel étaient plantées radialement, l’une touchant l’autre avec un léger décalage de position angulaire, huit séries de minces languettes flexibles de saule ou d'osier, de manière à former une vis sans fin à huit filets.

La vis était placée à l’intérieur d’un tube en bois dont la partie inférieure était immergée dans l’eau, et inclinée de 30° par rapport à l’horizontale. Lorsque l’on faisait tourner la vis (manuellement), l'eau piégée entre les spires s’élevait et s’écoulait à la partie supérieure du tube.

Source: Vitruve «Sur l'architecture - X»