Le cratère automatique à contrepoids

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les automates de Philon de Byzance    >   

Le cratère automatique à contrepoids


Ce dispositif permettait de disposer d’un cratère toujours empli de vin, quelle que soit la quantité qu’on y puisait.

Il se composait d’un gros réservoir cylindrique muni d’un robinet latéral qui alimentait le cratère. L’entrée de ce robinet était munie d’un obturateur qui était relié, par l’intermédiaire d’un mécanisme articulé, à une sphère creuse flottant dans un autre récipient annexe. Les fonds de ce dernier et du cratère communiquaient via un petit tube caché dans le socle.

Lorsque le cratère se remplissait, le récipient annexe, comme tout vase communicant, faisait de même et la sphère s’élevait à mesure. Le mécanisme articulé qui lui était associé fermait l’obturateur du robinet quand le niveau du vin atteignait la limite prévue. Il suffisait de puiser du vin dans le cratère pour qu’il s’emplisse à nouveau.

Sources: Héron d’Alexandrie, «Pneumatique - B31», Philon de Byzance, «Pneumatique»