L'horloge hydraulique d'Archimède (la première horloge de l'Histoire qui sonnait les heures)

Machine précédente   n°1   n°2 dans la liste des machines et instruments les plus connus  n°3  Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les horloges des Grecs de l’Antiquité    >   

L'horloge hydraulique d'Archimède
(la première horloge de l'Histoire qui sonnait les heures)


Cette clepsydre (horloge hydraulique) complexe comportait de nombreux éléments décoratifs mobiles et automatiques.

Elle se composait d'un récipient principal qui alimentait un petit récipient secondaire placé plus bas. Le niveau dans ce dernier était régulé par une soupape conique montée sur un flotteur. L’eau du petit récipient se déversait dans une coupelle, en passant par une buse inclinable selon les graduations d'un cadran en demi-cercle: en modifiant cette inclinaison, on faisait varier la différence de hauteur entre la sortie de la buse et le niveau du petit récipient (contrôle hypsométrique de la hauteur de la buse de sortie). Ce dispositif permettait de régler le débit, donc la durée correcte des heures.

En haut de l’horloge, des automates étaient animés par l’ascension d’un flotteur placé dans le récipient principal. Sur les deux petites colonnes de la façade, deux bagues coulissantes et deux statuettes indiquaient d'un côté les heures passées, de l'autre les heures restantes. Toutes les heures, les iris des yeux du masque humain de la façade changeaient de couleur, et le bec d'un corbeau, à mi-hauteur, lâchait automatiquement une petite bille qui tombait avec bruit dans un autre récipient. Le poids de cette bille faisait basculer la coupelle qui avait recueilli l'eau du petit récipient pendant toute l’heure. Ce basculement faisait surgir deux petits serpents qui glissaient vers les oiseaux se trouvant sur les arbres au bas de la façade. En même temps, l’eau déversée de la coupelle exerçait une pression d’air qui permettait aux oiseaux d'émettre un pépiement craintif.

Source: «Stamatis, Archimede Apanta», E. Wiedemann-F. Hauser, (Nova acta 100), «Uhr des Archimedes».