Le cadran solaire conique de Dionysiodore de Mélos

Machine précédente                                                                                                               Machine suivante

LA COLLECTION    >    Les horloges des Grecs de l’Antiquité    >   

Le cadran solaire conique de Dionysiodore de Mélos


Onze lignes horaires étaient gravées sur une surface concave en demi-cône, l’axe du cône visant l’étoile polaire (donc étant parallèle à l’axe de rotation de la Terre). Leur intervalle était de 15°, définissant ainsi les 12 heures du jour, alors que les trois courbes transversales définissaient le passage du soleil au solstice d'été (la ligne basse) aux équinoxes (la ligne médiane) et au solstice d'hiver (la ligne haute). Pour les autres jours, l'ombre du gnomon horizontal décrivait des arcs parallèles entre les courbes, selon la saison.